Foire aux Questions

Combien cela coûte ?

Pour savoir à combien vous revient une céramique peinte, émaillée et cuite, on compte frais d’atelier + prix individuel de chaque faïence.

Les frais d’atelier sont un forfait couvrant l’utilisation du matériel pendant 2h, l’émaillage et la cuisson. Il faut compter 4€ jusqu’à 11 ans, 6€ à partir de 12 ans, tarif réduit et étudiants, et 8€ pour les adultes peignant.
Les faïences commencent à 6€.

A partir de quel âge ?

Il n’y a pas de limite d’âge !
De 0 à 2 ans les parents immortaliseront les empreintes de leurs chérubins sur des faïences ou dans l’argile, puis à partir de 2 ans les enfants commencent à prendre plaisir à peindre eux-mêmes des faïences. Chacun peint en fonction de ses capacités et de ses envies, mais il ne faut pas être un artiste pour prendre plaisir à décorer une faïence

Combien de temps cela dure-t-il ?

Cela dépend de votre rythme ! Les frais d’ateliers vous laissent 2h, ce qui est généralement large et vous permet de ne pas stresser et de finir votre oeuvre tranquillement

Quand pourrai-je récupérer ma faïence ?

Après que vous ayez peint votre faïence, pour un résultat optimal il faut compter 24h de séchage avant de pouvoir émailler votre pièce, puis 24h de séchage après émaillage avant de pouvoir mettre dans le four. Une fois lancé, le four met une dizaine d’heures à arriver à température (environ 1000°), et il faut attendre qu’il soit quasiment à température ambiante avant de pouvoir l’ouvrir, afin d’éviter les chocs thermiques.
Le four est assez grand, il ne tourne donc pas après chaque visite. En moyenne, le four est lancé au moins 2 fois par mois.
Les faïences sont ensuite gardées 3 mois pour vous laisser le temps de revenir chercher votre oeuvre.

Puis-je mettre ma faïence au micro-ondes ou au lave-vaisselle ?

Non pour le micro-ondes, car le taux d’humidité dans la faïence est assez important, ce qui fait que vous êtes sûr.e de vous brûler si vous mettez le mug, l’assiette ou le bol que vous avez peint au micro-ondes. Il y a aussi un risque de casse.

Pour le lave-vaisselle, oui c’est possible, mais cela réduira la durée de vie de votre oeuvre – comme celle de la plupart des objets que l’on met au lave-vaisselle.

Proposez-vous du thé et du café comme un “café céramique” ?

Oui vous pouvez prendre thé (bio), café (local) et chocolat chaud (local, à la mexicaine) à l’atelier, et les enfants peuvent aussi boire du sirop. Le choix de gâteaux proposé est proportionnel à la fréquentation de l’établissement et évoluera en fonction de la demande.

Vendez-vous des objets que vous avez décorés vous-mêmes ?

Oui, même si le but principal de l’atelier est de permettre aux visiteurs de peindre eux-mêmes une faïence, il est tout à fait possible, sur commande, d’acheter des faïences déjà peintes.

Quelle différence entre faïence et porcelaine ?

Pour faire simple, la porcelaine se peint après émaillage, et se cuit à plus forte température que le faïence, et la faïence se peint avant émaillage. La faïence permet une plus grande liberté en ce qui concerne les formes des biscuits décoratifs (animaux, personnages, etc)

Vous travaillez avec de l’argile ?

La réponse est oui et non. Si vous cherchez à faire du tour de potier, non je ne fais pas du tout ça. En ce qui concerne le modelage de l’argile, c’est possible surtout pour les enfants, lors d’ateliers simples. Un.e céramiste est invité.e à venir de temps en temps pour donner des cours de modelage pour tous niveaux.
Je fais aussi des empreintes de pieds et de mains dans l’argile pour faire des souvenirs inoubliables.

Si vous souhaitez du modelage, je vous conseille de faire appel aux nombreux céramistes qui proposent cela en France, car je préfère me concentrer sur la peinture sur faïence, activité proposée par seulement une dizaine de personnes en France.

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Marion, et j’ai décidé de monter Cwtch Atelier Céramique à mon retour d’expatriation au Pays de Galles. En effet, j’ai vécu de 2012 à 2018 à Cardiff, où j’ai travaillé dans le marketing numérique avant de donner naissance en 2016 à un petit garçon.

C’est lors de la première fête des pères que j’ai découvert le concept des cafés céramiques, où je suis allée avec des amies nouvelles mamans comme moi peindre des mugs personnalisés pour les heureux papas. Mon fils avait 3 mois, et j’ai encore un mug sur lesquelles sont immortalisées ses petites empreintes de pieds.

Pourquoi ouvrir un atelier céramique ?

Vous aurez peut-être remarqué que je parle parfois de café céramique et parfois d’atelier. C’est parce que certains établissements offrent des boissons chaudes et froides et de la restauration rapide, mais étant seule, mon offre est plus limitée et je n’offre pas de restauration à proprement parler.

En ce qui concerne ma décision d’ouvrir un atelier céramique, je l’ai prise quand je me suis rendu compte, à la fin de mon congé maternité, que mon métier ne me correspondait plus.

Comme j’ai toujours aimé les ateliers créatifs – depuis mon plus jeune âge j’ai fait de la peinture sur soie, peinture sur tissu, calligraphie, etc. – et le bien-être qu’apporte la création de quelque chose d’unique (même si je suis loin d’être une artiste !), j’ai décidé de me lancer dans la peinture sur céramiques.

Nous avions prévu de nous installer à Nantes à notre retour d’expatriation, et j’ai donc commencé à préparer notre retour en me formant avec des spécialistes. J’ai travaillé avec les différents cafés céramiques de Cardiff, fait des formations pour me perfectionner dans la peinture sur céramique, le modelage sur argile, l’émaillage, la cuisson au four à céramiques et j’en passe, afin d’être fin prête à ouvrir mon propre atelier à Nantes.

Si je parle également aussi bien de faïence que de céramique, c’est parce que la faïence est un type de céramique ; l’argile utilisé est également de l’argile de faïence.

Nantes est une ville extrêmement créative, où l’on peut faire de la poterie, du modelage, mais jusqu’à maintenant, aucun endroit ne proposait aux intéressés de peindre leurs propres céramiques.

Pourquoi le nom, Cwtch Atelier Céramique ?

Cwtch (prononcer « coutche ») veut dire « câlin » en gallois.

C’est le premier mot de gallois que j’ai appris en arrivant au Pays de Galles en 2012, et c’est un mot que j’ai rapidement adopté, comme tous les gens à Cardiff.

Comme le disent les gallois, « everybody can hug, but only the Welsh can cwtch » (« tout le monde peut s’embrasser mais seuls les gallois font des câlins » ; c’est parce qu’en anglais il n’existe pas de mot pour câlin, juste « hug » qui est plus une embrassade qu’un câlin).

Les 5 ans et quelques que j’ai passés en tant qu’expatriée au Pays de Galles m’ont énormément enrichie personnellement, et sans cette période de ma vie je n’aurais sans doute jamais découvert les cafés céramiques.
Je voulais donc que le nom de mon atelier reflète mon histoire et rende hommage aussi à mon fils, qui est franco-gallois. Les gallois sont injustement méconnus ou pris pour des anglais alors qu’ils ont un caractère bien particulier et différent des anglais, écossais ou irlandais ; ils sont chaleureux, faciles à approcher, joviaux et accueillants – certains n’ont rien à envier aux bisounours !

On parle de nous !


https://www.citizenkid.com/sortie/cwtch-atelier-ceramique-nantes-a1059668

http://rdvludique.fr/peinture-ceramique-nantes/

 

https://44.kidiklik.fr/activite-decouverte/2711-cwtch-atelier-ceramique.html